La Slam est-il une confrontation de différents points de vue ?


Tournoi de Slam au Trabendo par LEXPRESS


De l’émission « on é pas d mouton » fait par des jeunes reporters de 13 à 21 ans guidés par l’association Télévision Générale Brestoise. Un aperçu plus important d’un tournoi de Slam.

Cet article se réfère plus ou moins au site de La Ligue Slam de France, une association régie par la loi 1901, fondée en novembre 2008. Elle est constituée de plus de 25 associations ou slammasteurs (maître de cérémonie) membres sur tout le territoire. Son principal tournoi, la Coupe de la Ligue Slam de France a réuni 150 poètes à la première édition en mai 2011… et autant à la seconde édition du 14 mai 2012 ! Elle a pour but de promouvoir le slam et mettre en réseau les associations pour favoriser le développement local des associations. La ligue slam de France organisera un prochain tournoi du 2 au 5 mai 2013.

À propos de ces tournois où des poètes entre en compétition, nous pouvons nous demander dans quelle mesure le slam est une confrontation de différents points de vue puisque le poème et la représentation est censé dévoiler sa perception de la réalité. Cette problématique se présente néanmoins comme incorrecte après les recherches effectués sur le slam et sa philosophie : L’idée de confrontation apparaît vraiment dans une faible mesure pour ne pas dire qu’elle frôle le néant. Dans le Rap, cette confrontation se base sur des « arguments ad hominen » où on cherche systématiquement à discréditer l’autre, dans un débat, deux conceptions du monde, de la vie et de la réalité peuvent très bien rentrés en conflit, mais on ne cherche pas à imposer sa vision des choses ni même influencer celle de l’autre dans le slam. Les quelques extraits qu’on peut voir dans l’interview du journal L’Express montre bien que les poètes ne cherchent pas à se démontrer entre-eux, qu’ils ne font que s’esbroufer, mais c’est les différences de style et les jeux de scène se contrastant qui rendent le spectacle si impressionnant.

Les complications peuvent exister mais jamais il n’a été question d’ambiance lourde dans une scène. Par ailleurs, c’est d’autant plus impressionnant puisque le slam assure totalement sa subjectivité, celle du poète et celles des émetteurs aussi qui savent pertinent que leurs avis bruts font à part entière partie du spectacle.  De plus, comme il est dit dans la charte de la Ligue Slam, on prône non seulement des valeurs comme l’égalité, la liberté d’opinion et l’ouverture, mais aussi l’accessibilité, le partage et l’interactivité, nous ne sommes donc la tolérance mais pas l’indifférence. Inutile de voir à travers la notation un moyen de se différencier et d’être le plus fort, elle sert surtout à impliquer le public. « L’idée du slam n’est pas de créer des stars, ni même de glorifier le poète, mais de servir la communauté» (Wendell Berry).  Le poète n’est pas glorifié pendant 3 minutes, mais il est écouté par tous et peut s’exprimer complètement. Alors, si le prestige et la gloire créent un fossé entre le glorifié et les autres, l’écoute les réunit pour de bon.  Enfin, si on interprète le système de note, les tournois par équipe et les tournois compétitifs, tout va dans le sens de l’émulation poussant le poète s’élever, à approfondir son propre style d’écriture et de prestation.

L’association Ass.2.Plume, faisant partie intégrante de La Ligue Slam de France, a relaté son tournoi annuel Slam So What sur un autre site. Où vous pouvez voir si l’envie vous prend de revisionner la prestation de tous les slameurs ayant participé au tournoi, du premier round à la finale. Les vidéo étant coupées pour chaque prestation, libre à vous de trier selon les noms de slameur montant sur scène. La page en question : http://www.slamsowhat.com/photosvideos.php

Casquettes |
artiste peintre françoise c... |
Beatstour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Co3longshamp
| Fengxuepeng
| Linksofcharm