La scène Slam, une scène d’émulation plus que de confrontation

Cet article se réfère à la base de données du site la Fédération Française de Slam Poésie et à celui de son homologue anglais Poetry Slam Inc. À la différence du Rap qui amène des rappeurs à se confronter en s’insultant parfois de manières très grossières. Le Slam recherche avant tout à réunir les poètes dans une ambiance bien plus chaleureuse, la compétition ne devient qu’un prétexte à l’émulation créatrice et à l’écoute du public. Il se différencie encore des scènes ouvertes qui, eux, accueillent une plus grande variété d’artiste comme les musiciens ou les illusionnistes, bien qu’en contre-partie il est plus difficile d’improviser et d’organiser une scène ouverte qu’une scène slam. Enfin, on ne peut pas la comparer non plus à un salon ou un café littéraire puisqu’il n’est pas vraiment question de boire quelques rafraîchissements ni de débattre de poésie. Le slam étant quelque chose qui se vit dans l’instant présent, on tergiverse rarement dessus.

Pourtant, on pourrait croire qu’il y a réflexion et débat puisque le poète est noté, par des membres d’une jury choisis au hasard parmi le public. Ils sont cinq et attribuent à la prestation une note allant de 0 à 10, la plus haute et la plus basse sont retirés et la moyenne des trois dernières notes forment le score visible par tous. Une notation qui peut faire écho aux prestations sportives artistiques. Les membres du jury n’ont pas forcément beaucoup d’esprit critique, ils se fient juste à leur subjectivité en ne laissant personne les influencer. Quand on y réfléchit, il ne semble pas nécessaire d’avoir énormément de recul pour juger des textes aussi variés qui sont destinés à être présenté en public car le texte n’a pour but que d’exister que pendant la prestation. Les premières impressions et les préavis deviennent plus importants qu’une critique cherchant à comprendre « pourquoi ce texte parvient-il à me faire cet effet de telle façon et pas d’une autre ? » Une négation de l’analyse des registres littéraires qu’on découvre en enseignement secondaire.

Peut-on qualifier ce tournoi d’injuste, si les critères pour définir la victoire d’un slammeur reste aux mains des jury ? Non, puisque le principe du slam reste cohérent et fidèle à lui-même, s’il n’est pas élitiste et démocratique alors c’est à la majorité de décider du vainqueur. Le public a tout de même son mot à dire sur la prestation du slammeur ! Il n’y a pas de formule pour gagner un Slam, il faut pratiquer encore et toujours, même s’il ne s’agit pas du premier intérêt de la compétition. On peut émettre en revanche quelques réserves quand on apprend qu’il est possible qu’un slammeur quitte la scène, si le public affiche son mécontentement :

“[...]the audience is instructed on an established progression of reactions if they don’t like a poet, including finger snapping, foot stomping, and various verbal exhortations. If the audience expresses a certain level of dissatisfaction with the poet, the poet leaves the stage, even if he or she hasn’t finished the performance. Though not every slam is as exacting in its procedure for getting a poet off the stage[...]”

-Poetry Slam Inc

La règle qui semble vraiment fixe même hors tournoi est celle des 3 minutes. Une limite de temps qui si elle n’est pas imposée déduit des points sur le score final du slammeur selon le nombre de seconde dépassée. C’est le seul critère qui place les personnes montant sur scène sur un pied d’égalité et qui assure une certaine fluidité au spectacle.

N’importe qui peut organiser une scène slam aussi ce qui explique que les règles peuvent être modifiées d’une scène à l’autre. On peut néanmoins devenir une scène officielle aux yeux de FFDSP en veillant à ne pas s’écarter de ses règles à elle, d’avoir une scène ouverte à tous, organisé des scènes de façons bimestrielles et avoir un public d’au moins 30 personnes. Ces mêmes scènes peuvent ensuite devenir des scènes de présélection au Grand Slam Nationnal où à ce moment la responsabilité du tournoi impose des règles plus stricts pour qu’un nombre défini de Slammeur aille à Paris en final.

Casquettes |
artiste peintre françoise c... |
Beatstour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Co3longshamp
| Fengxuepeng
| Linksofcharm