Le Slam en théorie

Cet article se réfère à la FAQ du site la Fédération Française de Slam Poésie et à celui de son homologue anglais Poetry Slam Inc, un corps administratif apparu depuis 2001, respectant les règles décrites dans le MC (Master of Ceremony) Spiel du Poetry Slam Inc à Chiacago.

A travers la poésie, le poète dévoile la réalité sous un angle différent comme le suggère Cocteau(1) et elle est plus souvent définie comme un moyen d’expression de ses sentiments. Le monde réel et intérieur sont donc des sujets universels qui peuvent être vus et repris de différentes façons, ils constituent des thèmes inépuisables mais conformément aux dires de Jean Dutourd l’intérêt réside surtout dans le style et la forme des poèmes sans qu’un aspect prenne le pas sur l’autre. (2)(3)  Encore faut-il que les poètes ne soient pas réprimer par un nombre de règles codifiées trop importantes, que ce soit sur la structure ou sur les thèmes, sous peine de fermer la porte aux néophytes ou de brider les plus créatifs. Il faut néanmoins nuancer cette dernière idée car les mouvements poétiques français – par exemple – sont souvent succession de réponses réactionnaires, les règles et les contraintes limitent le nombre d’artiste mais celles-ci stimulent la créativité. Même lorsqu’on tente de se libérer des codes préexistants on en crée de nouveaux et avec eux des mouvements artistiques. Le cas est plus particulier pour le Slam, très proche de la poésie dans un premier temps, c’est qu’il hérite tout de même de toute cette culture poétique ensuite il permet une diversité importante par ces règles simples… qui n’empêchent pas qu’on s’en impose d’autres. Ainsi, il est important pour présenter le slam de passer par un détour par la poésie et de l’importance.

La différence entre la poésie et le Slam pourrait être définie ainsi  :

« Those who use the term « slam poetry » are probably thinking more of hip-hop poetry or loud, in-your-face, vaguely poetic rants. The more useful question to ask is « What is the difference between spoken word and poetry? » Spoken word is poetry written first and foremost to be HEARD. »

- Poetry Slam Inc

Il est donc dit que Le Slam est donc un texte destiné à être dit à voix hautes. Il est destiné préalablement à être entendu après avoir été écrit, mais il est « dit » donc ni chanter ni rapper. Il est donc moins rythmé, moins mouvementé que le rap, la musique est proscrite tout comme les instruments et autres accessoires tels que les masques ou les costumes. Le poète doit porter les habits de sa vie de tous les jours et être lui-même. C’est pourquoi, il est nécessaire de souligner que l’art du Slam se contente et se concentre uniquement sur les mots lors des compétitions.

En compétition, d’ailleurs, il existe une règle supplémentaire : une limite de temps rappelant le passage des grecques sur l’agora, un parallèle idéal pour montrer que le slam a une facette bien plus démocratique et éclectique que les autres arts. Chaque performance est chronométrée en tournoi officiel pour une limite de trois minutes puisque la prestation est notée par un jury amateur chaque période de 10 secondes au-delà du temps réglementaire fera perdre un demi-point au Slameur, la note étant sur 10.

Une fois ces quelques règles assimilées, le Slam dévoile tout son caractère accessible et démocratique. Indépendamment de son âge, sa couleur, son sexe, ses opinions personnelles, ses préférences sexuelles, son apparence le Slameur peut s’inscrire à un Slaming (un tournoi) et celui-ci peut travailler sur n’importe quel sujet de n’importe quelle façon. Un poème d’amour ou un poème engagé, des commentaires sur des faits sociaux, un pamphlet, un éloge ou un blâme voire une confession personnelle ; tant que le slam est original ce-dernier est acceptable. Le Slam ainsi attire divers poètes et offre une variété incroyable par son caractère intimiste et sa liberté d’expression. Évidemment, les artistes de tout genre comme les musiciens ou les comiques ne sont pas acceptés et il a existé bien avant des lieux dédiés à la rencontre des poèmes comme les salons littéraires ou les salons ouverts, mais le Slam est, sans aucun doute, le plus accessible au citoyen de rue en faisant volé toutes les frontières entre le poète élitiste et le nouveau venu.

(1) « Elle dévoile, dans toute la force du terme. Elle montre nues, sous une lumière qui secoue la torpeur, les choses surprenantes qui nous environnent et que nos sens enregistraient machinalement. » par Cocteau.

(2) « L’important n’est pas les choses qu’on a à dire, mais la façon dont on les dit. » par Jean Dutourd.

(3) « Aux yeux d’un artiste le fond et la forme sont indissolubles.  » par Jean Dutourd.

Casquettes |
artiste peintre françoise c... |
Beatstour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Co3longshamp
| Fengxuepeng
| Linksofcharm